Karine Turcot

La Foire d’art contemporain de St-Lambert



Il me fera grandement plaisir de prendre part à la prochaine édition de "La FAC".  
De nombreuses oeuvres issues de ma toute dernière production "Oiseaux et
improbables associations"y seront exposées et même plus! Au plaisir de vous y voir!


capture

Horaire

Jeudi 20 octobre, de 18 h à 21 h (vernissage)
Vendredi 21 octobre, de 16 h à 21 h
Samedi 22 octobre, de 10 h à 17 h
Dimanche 23 octobre, de 10 h à 17 h

Vernissage jeudi 20 octobre à 18 h — Entrée gratuite !

La Foire d’art contemporain de Saint-Lambert est de retour pour sa 7e édition. 
Reconnue dans le milieu artistique comme un événement de haut niveau, 
La FAC respecte des normes rigoureuses tant en matière de sélection 
des artistes que de présentation visuelle. Pendant quatre jours, des 
œuvres en peinture, sculpture, photographie, illustration, installation 
et arts multidisciplinaires sont présentées par plus de 35 artistes, 
qui discutent avec le public de leurs plus récents travaux.

La FAC est l’occasion idéale pour acquérir des œuvres d’artistes 
contemporains des plus actuels !

Artiste honoré 2016 : Marc Séguin

Galerie invitée 2016 : Art Mûr

LIEN VERS L’ÉVÉNEMENT (CLIQUEZ ICI)

 

Add a comment

Exposition « Tirer un trait/Draw the line… to end it »

Tirer un trait _ To end it.

 

 

Exposition solo de Karine Turcot
à la galerie Art Mûr du 10 au 27 octobre 2015.

Vernissage le samedi 10 octobre de 14h à 17h.
 
L'exposition "Tirer un trait / Draw the line... to end it.", 
propose de revoir la notion de limite obtenue par la rencontre 
de dyades telles que "le bien-le mal", "le plein- le vide" et
 "la vie-la mort".

Cadavres variés et esthétique cohabiteront et vous seront présentés 
sous diverses formes.

Evénement Facebook




 


Add a comment

Orange lancement de la publication – Les Mangeurs

Orange publication

Add a comment

Birds et + : Non, je n’ai pas tué

Birds et + : Non, je n'ai pas tué.

 

Karine Turcot poursuit son exploration de la limite entre l’animé et l’inanimé, entre l’animal et l’immatériel, avec une nouvelle série de corps d’oiseaux, dont les couleurs évoquent la vie mais la posture, la mort. Taxidermie poétique, ces œuvres nous rappellent que la mort est partout, mais qu’elle est aussi passage et surtout, mouvement.

Présentée à L’aire libre, adjacent à la Librairie Monet, cette nouvelle production est accompagnée de sérigraphies très grand format, conçues à partir des images de l’encyclopédie de Diderot et Alembert.

Du 16 mai au 8 juin 2014.

Vernissage : 16 mai à partir de 17h.

Et! Petite nouvelle des plus sympa, D.J. Ookusan nous fera une petite ambiance des plus particulières. Selon son mood… attendez-vous à être enchantés… ou plutôt être fort surpris. : ))

 

 

Add a comment

Month of performance. Berlin. May 2013.

 

Performance portant sur le concept de « Récidive » présentée dans le cadre du Mois de la performance de Berlin.

Performance on the concept of « recurrence » presented as part of the Month of performance in Berlin.

Rendimiento en el concepto de « recurrencia », presentado como parte del Mes de la performance en Berlín.

                                                                     

Article/articulo  « INERTIA » de/of Andrew et/of/ Caitlin Webb-Ellis à son propos/about it/al respecto. 

 

 

CLIQUEZ ICI /HERE/ AQUI

_MG_1218
Photos/pictures of Andrew and Caitlin Webb-Ellis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Add a comment

« Les mots », « Words », « Palabras ». (VIDÉO)

 

 

Vidéo de la performance  » Les mots » présentée le 22 mars 2013, à l’Oeufquatrecentsvingcinq, Montréal.

Video Performance « Words » presented on 22 March 2013, the Oeufquatrecentsvingcinq, Montreal.

Vídeo de rendimiento « Palabras », presentado el 22 de marzo de 2013, el Oeufquatrecentsvingcinq, Montreal.

 

CLQUEZ ICI /HERE/ AQUI                                                                                                                                                                                                                    

Lesmots

À la fin, Les mots  » Je ne sais pas comment dire je t’aime »
At the end, The words,  » I don’t know how to say I love you »
Al final, las palabras « Yo no sé cómo decir Te quiero »

Caméra, Chloé Mayday.

 

 

Add a comment

Lancement magazine Inter, art actuel # 113 « ANIMALITÉS »

Il y a un excès d’humains. Cette phrase est en soi très controversée puisque c’est précisément le manque d’humanité qui semble dominer le monde actuel. Immergés au sein d’une véritable crise de l’humanisme, ce numéro de la revue Inter, art actuel « Animalités » ouvre la réflexion pour resituer cet humanisme au coeur du débat. Avec des propositions textuelles de : Ricardo Arcos-Palma, Helge Meyer, Charles Dreyfus, Michaël La Chance, Andrés Jurado, Guy Sioui Durand, Antoinette de Robien, Jonathan Lamy, Marcel Pleau, Eric Clémens, Alain Snyers. De même Inter propose divers portfolios en lien avec la thématique par les artistes suivants : Arti Grabowski, Jean-Robert Drouillard, Fanny Mesnard, Pascale Barret, Karine Turcot, Isabelle Demers, Maurizio Cattelan, Charles Fréger, Lise Labrie et Benoit Aquin. De plus, ce numéro propose un retour sur les dernières éditions de la Biennale de La Havane, la Manif d’art de Québec et la documenta de Kassel, événements majeurs de la scène culturelle mondiale. L’équipe de la revue Inter, art actuel vous convie au lancement le jeudi 21 février 2013 à 17 h au Lieu, centre en art actuel. Au plaisir de vous rencontrer !

 

There is an excess of human. This sentence is in itself controversial because it is precisely the lack of humanity that seems to dominate the world today. Immersed in a real crisis of humanism, this issue of the journal Inter, art actuel « Animalités » opens the discussion to relocate this humanism at the heart of the debate. With textual proposals: Ricardo Arcos-Palma, Helge Meyer, Charles Dreyfus, Michael Luck, Andres Jurado, Guy Sioui Durand, Antoinette de Robien, Jonathan Lamy, Marcel Pleau, Eric Clemens, Alain Snyers. Similarly Inter offers various portfolios related to the theme by the following artists: Arti Grabowski, Jean-Robert Drouillard, Fanny Mesnard, Pascale Barret, Karine Turcot, Isabelle Demers, Maurizio Cattelan, Charles Fréger, Labrie and Lise Benoit Aquin. In addition, this issue offers a look at the latest editions of the Havana Biennial, the Manif d’art de Québec and the documenta in Kassel, major events in the global cultural scene. The review team Inter, art actuel invites you to the launch Thursday, February 21, 2013 at 17 h in Place, contemporary art center. Looking forward to meeting you!

 

Hay un exceso de humano. Esta frase es de por sí polémico, ya que es precisamente la falta de humanidad que parece dominar el mundo de hoy. Inmerso en una verdadera crisis del humanismo, este número de la revista Inter, art actuel « Animalités » abre el debate para trasladar este humanismo en el centro del debate. Con las propuestas de textos: Ricardo Arcos-Palma, Helge Meyer, Charles Dreyfus, Michael Luck, Jurado Andrés, Guy Durand Sioui, Antoinette de Robien, Lamy Jonathan, Pleau Marcel, Eric Clemens, Alain Snyers. Asimismo Inter ofrece diferentes carteras relacionadas con el tema de los siguientes artistas: Arti Grabowski, Drouillard Jean-Robert, Mesnard Fanny, Barret Pascale, Turcot Karine, Demers Isabelle, Maurizio Cattelan, Fréger Charles, Labrie y Benoit Aquin Lise. Además, esta edición ofrece un vistazo a las últimas ediciones de la Bienal de La Habana, la Manif d’art de Québec y la Documenta de Kassel, los eventos más importantes de la escena cultural mundial. El equipo de revisión Inter, art actuel que invita al lanzamiento Jueves, 21 de febrero 2013 a las 17 h en la plaza, centro de arte contemporáneo. En espera de conocerle!

 

Add a comment

« Le miel et le lait » – perf – 2e partie

ORANGE 2012 – Les Mangeurs
Du 15 septembre au 28 octobre
 
Activités satellites

Journée de réflexion et d’exploration
Les errances du mangeur
22 septembre 2012 De 10 h à 18 h

Réalisée en collaboration avec ORANGE 2012, Le Rendez-vous des papilles et l’Université de Montréal, la journée de réflexion « Les errances du mangeur » s’inscrit dans le cadre de Trajectoires Montréal, un colloque interdisciplinaire et non traditionnel consacré aux trajectoires géographiques, culinaires et culturelles qui s’enchevêtrent dans l’espace métropolitain.

Transport : 9h00 : Départ de l’autocar (Groupe Galland) à l’intersection des rues Berri et de Maisonneuve, mais il faut réserver sur le site web de TrajectoiresMontréal.

Performance de Karine Turcot  11 h à la Ressourcerie (1165 avenue Laframboise)

 

     (c) Karine Turcot photo David Champagne -double cliquer pour voir l'image dans un plus grand format-.

Add a comment

« Mère et fille » et « Le miel et le lait » Exp. + perf.

Proposition de performance de Karine Turcot

pour les événements Orange et Trajectoires.

 

      “Le symbolisme du binaire s’éclaire, pour l’initié, aux mystères des colonnes Jakin  et Bohaz du Temple de Salomon.   Leur opposition marque les limites entre lesquelles se meut l’esprit humain.”

Le tarot des imagiers du Moyen-Age de Oswald Wirth

 

 

Titre de la performance : « LE MIEL ET LE LAIT» ( 2 performances liées ayant comme base la nourriture et l’intime, le vivant et la mort.)

La vision que nous avons de l’existence est balisée à l’intérieur de concepts opposés et concerne tant la matérialité que l’immatérialité (le corps et l’esprit) de toutes choses et ici en particulier, de l’individu.

L’acte de se « nourrir » touche à ces deux concepts.

En effet, comme le démontre Bachelard, par l’analyse qu’il fait d’une page de l’Aurora de Michel Leiris, un parallèle peut être établi entre le fait de plonger dans son intimité (esprit)  et le geste de déglution (intimité digestive)(corps) [1].  « Se nourrir »[2] peut paraître comme étant une choses simple en soit et pourtant une mécanique complexe s’inscrit à l’intérieur de ce geste.  La nature des « aliments »[3] ingérés, la manière dont l’ingestion/déglutition est faite et aussi en aval de tout ceci la provenance des dits « aliments »[4] sont tout autant de facteurs qui influent sur notre « intimité », sur ce que nous pensons, sur ce que nous sommes.

Ces deux « descentes » auront des répercussions sur notre être psychique et physique et nous portera inévitablement vers une deuxième polarité qui est la mort et le vivant.

Les deux performances qui seront présentées le 15 et le 22 septembre dresseront un parallèle entre ces notions et présentera différentes avenues et impacts que comporte le fait de « se nourrir ».

 

Aussi, l’oeuvre « Mère et fille » vous sera présentée pour la première fois lors de cet événement.

 

 

[1] ..” Les structures anthropologiques de l’imaginaire de Gilbert Durand (dunod) P.226, 227, 228

[2] Intellectuellement et physiquement.

[3] Le terme « aliments » concerne ici tant les idées que la nourriture.

[4] Inclure dans ce propos « la façon dont nous nous attribuons les aliments ».

 

 

Add a comment

UBIQUITÉ 2012

Performance « La limite est humaine », « The limit is human », »El limite es humano » (c)Photo FélixBowles

 

 

L’écho d’un fleuve – U B I Q U I T É 2012 – 5è édition

3 X SAMEDIS 3 X LIEUX DIFFÉRENTS
LES SAMEDIS 09 • 16 • 23 J U I N
Art performance, installations et manœuvres urbaines,
créations numériques et festivités pour la Fête nationale.

VIDEO


The echo of a river – UBIQUITY 2012 – 5th edition

SATURDAY 3 X 3 X DIFFERENT PLACES
SATURDAY 09 • 16 • 23 J U N E
Performance art, installations and urban laborers,
digital creations and for the National Day festivities.

VIDEO


El eco de un río – LA UBICUIDAD 2012 – 5 ª edición

Sábado 3 X 3 X DIFERENTES LUGARES
Sábado 09 • 16 • 23 J U N I
El arte de performance, instalaciones y trabajadores urbanos,
creaciones digitales y para las festividades del Día Nacional.

VIDEO

 

 

 

Add a comment